Menu

Les compositrices à l'honneur !

De janvier à juin 2019, un projet bien particulier nous occupe, puisque nous travaillons et présentons deux programmes intégralement consacré à des compositrices. Idéalement, ça ne devrait pas être un projet spécifique... Mais il était nécessaire ! En effet, nous avons fait un constat malheureusement peu reluisant lors de notre concert fêtant le 70ème anniversaire de l'orchestre universitaire en 2017. À l'initiative d'Yves Krier, nous avons joué deux mouvements de la 1ère Symphonie en Ut de Louise Farrence. Et en 70 ans, il s'agissait de la première compositrice dans notre programmation.

Notons qu'il ne s'agit pas ici d'une situation isolée, loin de là. Le manque de visibilité des compositrices dans la musique dite classique est malheureusement général et concerne la très grande majorité des ensembles partout dans le monde.

Partant de ce triste constat, l'OSUR a décidé de faire amende honorable et de s'intéresser de plus près à un répertoire largement méconnu, et si injustement !

Au printemps nous avons donné le 21 mars un concert au Tambour (Université de Rennes 2) qui essayait de brosser plusieurs répertoires différents. Ce concert a été préparé en partenariat avec le Service Culturel de l'Université qui nous a largement soutenus dans ce projet, notamment via un financement pour l'achat/la location des partitions. Ce concert prenait également place dans la programmation élaborée autour du 8 mars, Journée Internationale des Droits des Femmes. Deux ensembles de musique de chambre ont ouvert le concert, avec le deuxième mouvement du quatuor à cordes en Mi Bémol Majeur de Fanny Hensel-Mendelssohn puis le Dixtuor pour vents de Claude Arrieu. L'ensemble Ascorda que nous avions invité à participer à ce concert nous a ensuite fait découvrir un quintette pour cordes, arrangé pour orchestre à cordes, de Louise Adolpha Le Beau. Enfin, l'Orchestre Symphonique Universitaire de Rennes a présenté l'ouverture de concert d'Elfrida Andrée, puis le concertino pour flûte de Cécile Chaminade et enfin le premier mouvement de la 5ème Symphonie d'Emilie Mayer. Ce concert fut également redonné en partie au sein de la Faculté de Sciences Economiques de l'Université de Rennes 1 le 27 mars. Nous serons également présents à Vezin-le-Coquet le 11 mai à 20h30 !

Pour notre concert de fin d'année, le 20 juin à l'Opéra de Rennes, nous avons continué notre exploration de ce répertoire et nous vous proposons le concerto pour piano et orchestre de Clara Schumann, qui sera interprété par Jennifer Meinier. Elfrida Andrée ouvrira de nouveau ce concert, que nous clôturerons avec la 5ème Symphonie d'Emilie Mayer, interprétée cette fois en entier.

 

Dans le cadre de ce projet, nous avons décidé de réaliser également un chronogramme des compositrices de musique dite "classique" à travers les différentes périodes. En effet, la plupart des chronogrammes actuellement disponibles sont quasi exclusivement consacrés aux hommes compositeurs et semblent nier l'existence de consoeurs. Elles ont pourtant bel et bien existé, à toutes les périodes et dans des contextes géographiques divers, comme vous pourrez l'observer dans ce chronogramme ci-dessous.

(Pour connaître quelques détails sur la réalisation de ce chronogramme, ça se passe sur le blog de l'action culturelle de l'OSB ! )

 

Notre initiative en rejoint d'autres, de plus en plus nombreuses. Voici une liste - non exhaustive - de ressources et d'initiatives à ce propos :

- ComposHer

- Projet Thérèse

- Women in Creative & Experimental Music

- Women's Philharmonic Advocacy

- le dossier consacré aux compositrices sur France Musique

- les chroniques d'Aliette de Laleu sur France Musique, consacrées aux problèmes d'inégalités dans le milieu de la musique classique et de la danse

- le livre Compositrices, l'égalité en actes

- Table chrono-ethnique de compositrices

- Quelques vidéos sur la chaîne Youtube Scherzando

Les compositrices

Les compositrices 2

Les compositrices 3

- Quelques éditeurs de partition spécialisés autour des compositrices :

Furore Verlag

Hildegard Publishing

 

 

 

 

 

FACEBOOK        NOUS CONTACTER        NOS PARTENAIRES